Chroniques de Henri Gide (1) : le code d’honneur

Pour démarrer ces chroniques, j’ai choisi un livre qui a changé ma vie… Étant d’une nature généreuse, je voudrais qu’il change la vie du monde entier.

Un livre, un code

Ce livre, ce sont des principes de vie et de conduite, à l’instar de l’Hagakure ou du Bushido, toutefois sans les vertus guerrières propres à ces codes de chevalerie.
Cet ouvrage exalte la droiture, l’honneur et la rigueur. Il est, s’il est respecté, source d’harmonie et de bien-être non seulement pour celui qui le suit, mais aussi pour son entourage, du plus proche au plus lointain.

Il est la base spirituelle de nombreux professionnels. Il est un mode de pensée qui a structuré le monde de l’écrit et qui lui a apporté amour, paix et prospérité.

À l’heure actuelle, celle des réseaux sociaux, de la presse en ligne, des blogs, des textos, etc. où l’écrit est un mode d’expression omniprésent, il est nécessaire de se conformer à ce code pour qu’enfin le respect et l’harmonie règnent entre les hommes.

Il est malheureusement encore trop peu respecté, trop souvent bafoué voire oublié.

Cette situation n’est pas désespérée. Au contraire, il vous appartient désormais de convertir vos contemporains, de les aider. En les aidant vous améliorerez le monde. À force de pédagogie, de persuasion, d’empathie, vous pouvez, vous aussi, faire respecter ce code.

Le code typo

Ce code c’est le code typographique. Connu sous le titre Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale. Respectez-le, faites-le respecter.
Le monde sera meilleur.

Code typographique